Voyages

Mon séjour dans les Vosges – France


Tagué : , , , , .

« Wahou ! », c’est bien le mot qui résumerait ce petit séjour à la découverte du massif des Vosges où je partais dans l’idée de prendre du bon temps, faire quelques randonnées et ramener quelques photos de ces magnifiques paysages. Je vais tenter de vous raconter les trajets que j’ai effectué durant ces 3 jours.

Le départ et premier jour

La vieille à 23h, ma petite volkswagen golf prête avec les sacs et le GPS configuré, je pars depuis mon petit village en Belgique direction le Grand Ballon d’Alsace dans l’idée d’arriver très tôt pour observer le lever de soleil et éventuellement de ne pas rencontrer d’éventuels bouchons sur les routes françaises.
Après 4h45 de routes ( 2 pauses quand même, drive safety ), m’y voici !

Sur le trajet et durant 40 km, j’ai rencontré énormément de biches, renards, au point de rouler très doucement avant d’arriver au Ballon.

A peine arrivé, pas de repos je sors mon sac photo, trépied pour déjà commencer à shooter les étoiles. Ne voyant pas le chemin pour monter au sommet, je reste sur le parking découvrant petit à petit la vue magnifique sous un vent glacial éclairé de ma petite lampe très pratique et peu coûteuse qui s’accroche partout: la Clic Hike de chez Decathlon.

Le ciel s’éclaircit de plus en plus, j’aperçois le début du chemin pour commencer à gravir le sommet. Arrivé en haut, il me restait plus qu’à m’installer tranquillement et profiter de ce calme absolument reposant avec le soleil qui se levait doucement au loin me faisant découvrir petit à petit les collines des Vosges et d’Alsace.

grand ballon alsace

Les premiers rayons de soleil commencent à éclairer le dessus du ballon pour que tout de suite la sensation de froid laisse place à la chaleur réconfortante même si il faisait encore que 10 degrés aux alentours de 6h20. De là-haut, je pouvais voir les Alpes malgré la distance !

Alpes francaises

Quelques photos avant de redescendre par le chemin balisé direction la route des Crêtes ( D430 ).

Je me gare sur le parking du centre d’initiation nature de Rothenbach le long de la route. Le matériel sur le dos, c’est parti pour marcher quelques mètres rejoindre le sommet Rainkopf ( 1305 m ) en rencontrant quelques chamois sur les côtés broutant tranquillement c’est là que je me dis que j’ai bien fais de prendre mon Tamron 150-600mm.

Je monte ensuite vers le sommet Rothenbachkopf ( 1316 m ) avant de redescendre vers le parking reprendre la voiture direction le hohneck pour y manger un petit bout, il y a pas à dire ça creuse de marcher mais surtout boire beaucoup d’eau !
J’aperçois l’établissement Le Paquis des Hautes Fées qui a une vue magnifique en terrasse avec le lac de la Lande en contrebas. Je commande un petit cocktail avec comme plat un jambon grillé à la sauce munster accompagné de frites. Je voulais quelque chose de rapide, qui remplit bien chose que j’ai eu. Le jambon était bon mais la couche était beaucoup trop fine ( même pas 5 mm ), j’aurais mis au moins 2 tranches pour le prix qui est assez élevé et les frites quasi sèches. Les plateaux de fromages, charcuteries des autres clients en face étaient bien plus appétissant.
Par contre, la serveuse était très sympa, souriante. Point positif ! 🙂

Commençant à ressentir une certaine fatigue ( normal sans dormir de la nuit plus faire quelques kms à pattes ), je prends la route de l’Auberge du Brabant à La Bresse pour dormir quelques heures avant d’affronter la suite des visites.
Jusque l’auberge, j’admirais les paysages qui apparaissent le long des départementales. Il est très agréable d’y rouler et de prendre son temps vu le peu de monde qui y passe durant cette période, n’hésitez pas à lâcher l’accélérateur.
J’arrive au Col du Brabant ( 878m ) avec un large parking offrant une vue imprenable sur une partie de la Bresse, des pistes de ski qui culminent encore plus haut.
Je me dirige vers l’accueil de l’hôtel accueillit avec un large sourire par la jeune propriétaire qui me fait visiter l’entièreté de l’établissement, une première pour moi ! Elle m’explique qu’ils sont un établissement eco-responsable, ils n’utilisent que des produits bio pour nettoyer ou même lors du petit déjeuner vous ne retrouverez que des produits locaux.
Je prends possession de ma chambre 215 avec superbe vue pour dormir 2h.

Bien dormi, c’est reparti avec la découverte du lac de Kruth pour prendre quelques photos principalement.

Lac Kruth

J’y suis resté 1h30 pour apprécier le lieu avec quelques pécheurs très calmes à mes côtés.
En remontant la départementale, je me suis arrêté pour faire 2/3 photos d’une petite rivière pour retourner ensuite au sommet du Hohneck. Je m’y gare sur le parking au sommet, je commence à déblayer le coffre de la voiture pour m’y asseoir dedans me permettant d’avoir une magnifique vue sur le paysage et d’y manger par la même occasion avec 2 chamois à 100m de moi. Encore une fois, c’est très silencieux avec une rencontre d’un photographe animalier suisse. Toujours gratifiant de voir des passionnés durant ses voyages. Ceci clôture ce premier jour avec sur le retour les biches.

Deuxième jour

Une bonne journée commence par un bon petit-déjeuner et quoi de mieux que de goûter les nombreuses confitures locales qui sont mises à disposition à l’hôtel plus 3 sortes de miel. 3 baguettes grillées, un fruit, des cl de jus de pomme / d’orange et un cacao, je suis paré !

Comme le lac des Corbeaux est à une route depuis l’Auberge, je m’y suis rendu pour faire quelques repérages pour le soir.

Lac des Corbeaux

J’enchaîne encore avec un autre lac ( Vous croyez que je suis fan des lacs ? ), celui de Lispach mais celui-ci à la particularité d’être naturelle avec des tourbières, un peu comme dans les Hautes-Fagnes en Belgique où un manteau d’herbe recouvre parfois l’eau et présence de sentier en bois. Le tour se fait en 20 min tout comme le lac des Corbeaux.

Petit détour par la station-essence et de quoi me ravitailler au magasin pour voir cette fameuse cascade qu’on m’a conseillé sur ma page: La Grande cascade du Tendon.
Arrivé sur le parking et victime de son succès, il y avait du monde, c’était assez tendu pour des photos sans personne dessus mais c’est vrai qu’elle est belle et à 75m du parking, pratique pour ceux qui ont peur de monter des dizaines de mètres avant de la voir.

Je décide alors de retourner au sommet du Hohneck pour m’y re-promener et profiter de la vue que la nuit précédente je n’ai pas su voir à cause de la nuit qui était déjà bien tombé. Malgré les nuages, le soleil arrivait à percer au travers donnant de magnifiques traits de lumières éclairants les différents cols.

Profitant de l’endroit, je commence à aller m’asseoir à l’opposer pour découvrir les chamois sur les pentes très raide. C’est hallucinant à quel point ils ont aucune difficulté à grimper ces falaises malgré le vent qui soufflait très fort ce jour, même moi je tanguais. Je reste là une bonne trentaine de minutes avant de remarquer un chamois pas loin de moi, je commence doucement à me mettre à la  » chasse  » pour me rapprocher le plus possible de lui. S’accroupir, marcher, s’arrêter, re-marcher avant de pouvoir me coucher au sol.

Chamois hohneck

Pas tout ça, mais faut penser à manger et pourquoi pas essayer le restaurant auberge Le Pied du Hohneck avec des produits maison. Accueillit dans un cadre type chalet magnifique avec des fenêtre donnant sur les cols. Franchement manger en ayant cette vue, c’est pas merveilleux ?
La serveuse, très souriante prend ma commande après un bon Kir du Hohneck ( recette secrete ), à essayer en apéritif il est délicieux. Je prends une bonne tartiflette au munster accompagné d’une salade vinaigrette et du pain avec un bon Gwurtraminer, de quoi bien fêter la dernière soirée dans les Vosges.
Le tartiflette était un délice et très copieux. J’ai l’habitude de manger énormément mais elle a réussi à me faire caler à 2 cuillères de la fin haha. Durant le repas, le soleil se couchait doucement offrant des tons mauve – orange. Je ne prendrais pas de desserts, je paie en remerciant pour ce bon repas et je sors prendre tout mon matos pour vite prendre ces couleurs. En me retournant je vois que la totalité des clients sont sortis avec moi admirer ce couché de soleil même le chef et la serveuse. Sacré moment.

Couche de soleil au pied du Hohneck

Il est temps pour moi de rentrer à l’auberge, déposer les batteries à recharger. Arriver à l’hôtel avant la fermeture de l’accueil, j’ai discuté avec le jeune employé qui est photographe ( c’est lui qui a réalisé les toiles dans le restaurant + cartes postales ): Max Vilasi Facebook et go vers le lac des Corbeaux pour photographier les étoiles.

Equipé de la nouvelle lampe petit format très pratique de Décathlon: Clic Hike comme seule source de lumière, je me dirige vers le lac dans environnement silencieux. Je m’installe au bord de l’eau pour effectuer mes tests tout en entendant autour de moi les animaux qui passent. Obligé d’éteindre ma lampe pour l’appareil photo, ça renforce une peur de l’inconnu de savoir que des animaux passent près de vous. A quelques pas, j’aperçois une silhouette d’un renard. Sachant qu’ils me feront rien, je remballe le tout pour regagner ma voiture haha. Expérience à retenter !

Lac des Corbeaux etoiles sky night

Dernier jour et départ

Les sacs refermés, je descends rendre la clé à la propriétaire avec qui j’ai parlé durant une bonne heure de l’hôtel, le cadre, … etc. « Ca fait plaisir d’avoir été accueillit de la sorte et je ne manquerais pas de dire toutes les choses positives de l’hôtel. J’y reviendrai c’est certain ! » je lui dis. Si vous voulez un hôtel très bien situé de tous les endroits à visiter et que vous voulez voyager à petit prix 67€ pour 2 nuits ( petit-déjeuner 9,50€ ), c’est cet hôtel que je vous recommande.

C’est parti, je remonte pour aller voir le Lac Blanc qui m’a été aussi recommandé par des personnes sur ma page en m’arrêtant sur le chemin pour visiter le gazon du faing et le Lac Vert.

Lac Blanc

Tout en remontant vers la Belgique, je regarde un peu sur mon GPS les points d’intérêts non loin de moi et il me propose la cascade de Hohwald à 45 km du lac blanc dans la région du Bas-Rhin ( Alsace ).

Arrivé sur le parking, je prends mon trépied, boitier et je commence à marcher pour me diriger vers la cascade. Après 5/10 min de marche, j’aperçois la cascade très grande avec un point pique nique juste devant. Elle est magnifique !

Cette cascade conclut mon magnifique séjour à la découverte de la région des Vosges. J’ai été époustouflé par la beauté des cols, les routes menant à énormément d’endroit facilement, l’accueil des habitants de la région. C’est un endroit calme, paisible où il fait bon de rester plusieurs minutes à un endroit et se laisser emporter devant les paysages que la nature nous offre.

Conseils

De ma première expérience, je vous fournis si ça peut aider certains quelques conseils pour un agréable séjour.

  • Prenez de l’eau en suffisance car durant mon séjour sur les sommets il fait peut-être que 19 degrés mais le soleil + les kms à pieds, ça vous déshydrate vite.
  • Une bonne crème solaire indice 50 voir aussi un baume à lèvres et de bonnes lunettes solaire.
  • De bonnes chaussures de randonnée et de bonnes chaussettes ! J’avais des FORCLAZ 500 HELIUM de chez Quechua. Elles sont pas chères du tout pour un très grand confort et en prime un laçage ultra rapide. Aucune douleur sur les 3 jours.
  • Pour les vêtements, c’est à vous de voir, j’ai essayer de prendre les plus léger de la marque Quechua comme le short Forclaz 500 ( très à l’aise, un poids plume ), un pantalon premier prix très léger aussi pour les temps plus froid, une veste coupe vent pour les petits froids et une veste Adidas plus chaude avec gantelet et col long.
  • Pour les petites faim si on est loin de la voiture, de bonnes barres céréales qui redonnent l’énergie nécessaire.
  • Pour ceux qui partent en camping car ou en voiture aménagées, les vosges regorgent de parking où vous pouvez vous parquez pour dormir avec toilettes sèches, eau et prises électriques.
  • Pour ceux qui veulent les grosses expériences de randonnée, je vous conseille le site Trekking et Voyages qui fournit des coordonnées GPS et de bons conseils également.
  • Le site du Tourisme des Vosges, très clair avec une carte représentant les endroits à voir, météo, webcams, … Une mine d’or.
  • Pour finir, Google Map et son streetview vous permet d’avoir des vues à 360 degrés des sommets, cols, routes pour noter les endroits que vous aimeriez visiter !

Je tiens à remercier les personnes qui m’ont conseillés certains endroits via ma page Facebook, le personnel de l’Auberge du Brabant pour son accueil chaleureux.

Hâte d’y retourner et de découvrir de nouveaux endroits !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s